Lancer la lutte pour désinfecter son logement, ou tout autre lieu, doit toujours être réfléchie, et ne pas débuter dans la précipitation. Une réelle organisation doit être élaborée afin de ne pas aggraver le problème, et de s’en débarrasser au moindre coût, et au moindre effort.
En effet, la lutte contre la punaise de lit demande un travail et un investissement personnel (particulier, autre structure…) important. La préparation des lieux à désinfester reste toujours à la charge du client contaminé, et cette préparation est un véritable travail, parfois de longue haleine. (noter que l’appel à un prestataire pour préparer les lieux peut parfois exister).

La lutte contre les punaises de lit est complexe et doit être bien organisée sous peine d’échouer.

Les étapes suivantes doivent être respectées :

  1. Détection de la présence sur le site et identification des punaises de lit :
  2. Des mesures immédiates : éviter la propagation
  3. Une évaluation de l’infestation (répartition et qualifier/quantifier))
  4. La lutte mécanique
  5. La lutte thermique
  6. La lutte chimique
  7. Le contrôle du résultat
  8. La mise en place d’un plan de prévention

Source Eco-Flair

Si une des étapes de la « lutte intégrée » échoue, l’infestation ne sera pas éradiquée ; et le protocole de lutte contre les punaises de lit devra être recommencé.

Si une des étapes de la « lutte intégrée » échoue, l’infestation ne sera pas éradiquée ; et le protocole de lutte contre les punaises de lit devra être recommencé.

  • La préparation de la pièce est primordiale et fait partie des phases de la lutte, une pièce mal préparée va entraîner l’échec du traitement.

Une grande part de la réussite de l’action de désinfestation et d’éradication dépend de la préparation des lieux infestés

  • La lutte mécanique : On utilise aspirateur, centrale vapeur, traitement du linge.
  • La lutte thermique : Les traitements thermiques sont efficaces sur tous les stades de croissance de punaises de lit (des œufs aux adultes). Cette méthode est rapide et non chimique et garantie 100% de résultat si quelques règles simples sont appliquées : congélation, traitement à la vapeur sèche, élévation de la température totale d’une pièce à +60°C, passage d’effets/mobiliers contaminés en étuve.
  • La lutte chimique : Le traitement chimique (2 à 3 passages par pulvérisation) devrait être effectué par un professionnel. Les produits trouvés dans le commerce à destination des particuliers peuvent générer des problèmes de résistance sur les punaises de lit, Cela est évidement un facteur qui complique l’éradication.

La détection canine de contrôle après traitement peut être utile, voire primordiale, afin de s’assurer de la réussite complète de ces traitements.

Une fois le traitement contre les punaises de lit terminé et réussi, il est important d’appliquer les bons gestes et méthodes de prévention contre une nouvelle infestation de punaise de lit.